EuroVelo 3, Route des Pelerins en Espagne
2 juillet 2020

Le véloroute des Pèlerins (EuroVélo #3) en Espagne

Par Sylvie

La route cycliste EuroVelo 3 est est longue de 5.122km et relie la Norvège a l’Espagne, en passant par la Suède, le Danemark, l’Allemagne, la Belgique et la France. Elle rassemble chaque année davantage de cyclistes. Ce parcours européen permet de profiter de paysages de rêves. Nous allons nous focaliser dans cette article exclusivement sur la partie espagnole de la véloroute des Pèlerins.

Partie espagnole de la route des pelerins, EuroVelo 3

Apres avoir traversé 6 pays, l’EuroVelo #3 se termine par l’Espagne. La traversée de la frontière s’effectue a Saint-Jean-Pied-de-Port, et la route se termine a Saint-Jacques-de-Compostelle. La partie espagnole de l’EuroVelo 3 est très similaire au chemin de Compostelle, a la différence que l’itinéraire a été adapté aux vélos.

Il s’agit d’un voyage en Espagne totalement alternatif, a l’image de ce que d’autres font ailleurs en van, au plus proche de la nature, bien éloigné des habituelles stations balnéaires surpeuplées.

De la frontière franco-espagnole à Logroño

En Navarre, au sud des Pyrenees

Ce parcours ne sera pas de tout repos. En fait, pour le parcourir, il faudra compter 2 à 3 jours pour une distance de 139 km. Durant ce périple, vous aurez la chance d’admirer un col verdoyant et de nombreuses collines.

De Pampola à Estella

Avant de rejoindre Logroño, il faudra passer par Pampola et Estella. Le paysage qui sépare ces deux villes est désertique. Le parcours est également vallonné. Toutefois, il faut avouer que la vue est de toute beauté.

On y découvre des champs, des fermiers qui font les récoltes, et beaucoup de jaune a cause de l’aridité. Vous pourriez y apercevoir le pont à 6 arcs de la ville. Il est quand même important de rappeler que ce parcours de quelques kilomètres est difficile.

D’Estella à Logroño

Ce trajet est aussi sportif que le précédent. Pour le gravir, vous devrez être préparé mentalement. Cependant, vous serez récompensé par la vision d’un paysage de rêve. On découvre aussi sur ce parcours des petits villages qui surprennent par leur beauté singulière.

De Logroño à Burgos

Najera, sur le parcours de la Route des Pelerins

Ici, il faudra faire une distance de 141,8 km, idéalement en 2 jours, ou au plus trois jours. Ce trajet n’est pas aussi compliqué que le dernier, mais il présente quelques difficultés.

De Logroño à Nájera

Le centre-ville de Logroño est assez plaisant, néanmoins vous n’aurez pas le temps de vous y attarder. En continuant votre périple, vous découvrez des paysages assez sympas.

Effectivement, la région est caractérisée par des vignes et des villages un peu perchés de part et d’autre, un cadre vraiment magnifique à admirer. En arrivant à Nájera, on découvre une petite ville. Cette dernière reste un peu particulière, car elle se retrouve au pied de falaises de terre rouge. Cette cité abrite un monastère dénommé Santa Marial La Real. C’est un endroit à visiter impérativement lors de ce voyage.

De Nájera à Burgos

Il s’agit sûrement du parcours le plus facile sur le véloroute des Pèlerins en Espagne. Ceci est principalement dû au fait que ce trajet est doté de très peu de dénivellations.

Durant la traversée, on peut admirer Santo-Domingo-de-la-Calzada. C’est une petite ville assez mignonne avec sa cathédrale et ses rues pavées. Sur ce parcours, vous pourriez être confronté à un vent assez fort. Si c’est le cas, prenez une pause et profitez du cadre.

Un peu plus loin, on a encore la chance d’admirer des monts et des montages dans un désert qui est à la fois beau et mélancolique. Après ce décor assez étrange, Burgos vous tendra les bras.

C’est une agglomération dotée d’un charme particulier qui se caractérise surtout par sa cathédrale. Effectivement, il faut reconnaître que le site est spécial, principalement grâce aux nombreux détails de sa façade.

Si vous disposez d’un peu de temps, vous pourriez y faire une pause pour profiter du spectacle unique qu’offre cette cathédrale.

De Burgos à Léon

Paysage pres de Burgos, sur l'EuroVelo 3

Ce parcours reste assez difficile, car il faut compter près de 178 km pour rejoindre les deux villes. Il est vrai qu’il n’y a pas trop de dénivelés, mais il faudra du courage pour la traverser.

Sur la route, on rencontre quand même quelques paysages intéressants. Comme tout au long du trajet, les cyclistes sont agréablement surpris par les villes et villages typiquement espagnoles.

Il faut quand même avouer que le paysage de ce trajet n’est pas vraiment emballant. En continuant la traversée, on peut apercevoir un petit village. Ce dernier est situé en contrebas sur le Camino. Cette agglomération abrite un château assez imposant et une église moyenâgeuse.

Un peu plus loin, on arrive dans la ville de Léon. Il s’agit là d’une cité typiquement espagnole d’une beauté sans pareille. Elle compte en son sein une cathédrale assez impressionnante et le monastère de San Marcos. C’est un édifice vraiment immense que vous devriez admirer en coup de vent sur votre vélo.

De Léon à Sarria

Astorga, sur l'EuroVelo 3

Pour rejoindre ces deux villes, il faudra être fort mentalement et physiquement. En fait, ce trajet est très difficile. C’est en réalité une distance de 204 km que vous devrez parcourir à vélo. Cette traversée est l’une des plus compliquées sur le véloroute des Pèlerins en Espagne.

De Léon à Villafranca del Berzio

Ce parcours ne sera pas de tout repos, car il faudra atteindre la Cruz de Ferro à 1 509 m d’altitude. Durant ce périple vous pourriez profiter du charme d’Astorga. Comme les autres agglomérations, elle abrite une cathédrale de toute beauté.

La ville détient également en soin sein un palais épiscopal réalisé par Gaudi. La suite du parcours est assez périlleuse, mais on profite de paysages exceptionnels, surtout au niveau de la descende du col.

De Villafranca del Berzio à Sarria

Ici encore, il faudra monter des pentes, il est vrai que le col est bien moins haut. Toutefois, ce trajet n’est pas de tout repos, car la première montée est assez longue.

Lorsque vous arriverez à Pedrafita do Cebreiro, vous serez loin de l’autoroute. Le parcours devient encore plus compliqué, et il faudra montrer que vous avez du panache dans les jambes.

De Sarria à Saint-Jacques-de-Compostelle

L'arrivee a Saint-Jacques-de-Compostelle

Dernier grand parcours pour sortir de l’Espagne, mais pas des moindres, en fait, vous serez amené à faire 125,5 km assez difficiles. Ce qui est quand même intéressant, c’est qu’on avance en ligne droite.

Durant ce dernier périple espagnol, vous aurez la chance d’admirer des villes de toute beauté et des bâtiments exceptionnels.